ClickCease

Le disjoncteur est un équipement électrique qui protège contre le court-circuit et les surcharges occasionnées par les branchements. Ainsi, il fait partie intégrante des organes de protection de l’installation électrique et est raccordé au tableau électrique. Dès lors, il est important d’intégrer à votre système cet équipement et de savoir le faire. C’est d’ailleurs la raison d’être du présent article. Découvrez ici comment installer un disjoncteur électrique si vous habitez à Paris.

Comment bien choisir le disjoncteur électrique ?

Avant d’installer le disjoncteur électrique, il faut au préalable le choisir, et ceci, selon les types et les fonctionnalités. En effet, il existe plusieurs types de disjoncteurs et il faut choisir celui qui s’adapte le plus à votre consommation.

Les différentes catégories de disjoncteurs

Au nombre de ceux-ci, on distingue :

  • Les disjoncteurs magnétiques : ils interviennent pour protéger le système contre les courts-circuits. De même, ils régularisent le système électrique lorsqu’il est en surintensité. Dans ce cas, le courant alimente un électro-aimant qui attire un noyau de fer qui à son tour, vient ouvrir le circuit électrique et inhibe le passage du courant.
  • Les disjoncteurs thermiques : composés de deux lamelles, les disjoncteurs thermiques arrêtent le courant électrique lorsque la chaleur augmente lors des surcharges et tentent de déformer l’une des lamelles.
  • Les disjoncteurs électroniques : dispositifs plus élaborés, ils assurent le rôle du disjoncteur magnétique et/ou thermique. Ils sont composés d’un dispositif de mesure de courant, d’un déclencheur par électro-aimant, et d’un traitement électronique.
  • Les disjoncteurs magnétothermiques différentiels : ils permettent à la fois de protéger les biens et les personnes contre le contact direct avec le courant, et protègent contre les courts-circuits et les surcharges. Il est composé d’une part d’un disjoncteur magnétothermique et d’autre part d’un différentiel électrique permettant de couper le courant lorsque l’intensité entre la phase et le neutre est différente.

Les types de disjoncteurs à installer

Pour bien choisir cet appareil, il est important de tenir compte du type de disjoncteur que vous voulez et ce adapté à votre usage. Il existe 3 types de disjoncteurs :

  • Le type A : il est recommandé pour la protection des circuits spécialisés comme ceux qui alimentent les appareils électroménagers ;
  • Le type AC : il est recommandé pour la protection des circuits traditionnels tels que l’éclairage et les prises électriques classiques ou d’autres prises autres que ceux pris en compte par le type A ;
  • Les types HI/HPI/SI pour les appareils sensibles aux coupures intempestives dont le matériel informatique, les congélateurs, les alarmes, etc.

Choix du calibre du disjoncteur à installer

Outre le choix du type de disjoncteur, il faut également veiller à choisir le calibre de ce dernier. Pour ce fait, il existe plusieurs calibres dont :

  • 10 A à 16 A pour un circuit d’éclairage simple ;
  • 16A à 20 A pour un circuit de prise électrique ;
  • 20A doté d’une puissance maximale de 4600 W
  • 32A doté une puissance maximale de 7360 W ;
  • 43A d’une puissance maximale de 9200 W.

Chaque calibre de disjoncteur est adapté à un circuit électrique spécialisé.

Comment installer disjoncteur électrique ?

Très facile, l’installation d’un disjoncteur pour alimenter ou protéger une ligne électrique peut toutefois paraitre compliquée ; surtout si vous n’êtes pas habitués aux travaux manuels. Il suffit de pouvoir déceler la ligne à tirer et de pouvoir effectuer le raccordement au tableau électrique général pour finir la pose disjoncteur. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire par vous-même, vous pouvez contacter les spécialistes du domaine installés un peu partout. À paris, vous pouvez entrer en contact avec des experts accrédités qui n’attendent que votre coup de fil.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous-même le faire, vous devez suivre quelques étapes indispensables.

Matériels et outils nécessaires

Pour poser votre disjoncteur, il est important de se prémunir d’un certain nombre de matériels et outils indispensables. Parmi ces derniers se comptent :

  • Un disjoncteur préalablement choisi selon vos besoins et vos exigences ;
  • Un peigne d’alimentation horizontale ;
  • Une pince coupante ;
  • Une pince à dénuder ;
  • Un tournevis plat ;
  • Un contrôleur de tension ;
  • Des gants isolants ;

S’assurer de la sécurité

Avant tout, il est important de vérifier si le courant est réellement coupé afin d’éviter toute électrocution. Pour plus de certitude, vous pouvez utiliser un contrôleur de tension pour vérifier l’absence du courant en dévissant le tableau électrique. Faites attention en la dévissant pour ne pas l’abimer.

Mise en place des peignes d’alimentation

Il faut au préalable, repérer sur l’écran du compteur électrique, la rangée sur laquelle sera posé le nouveau disjoncteur puis couper l’interrupteur différentiel situé au-dessus. Retirez ensuite le capot du tableau et insérez le disjoncteur du nouveau circuit de prises électrique sur le rail. Chacune des rangées est alimentée par deux peignes disposés horizontalement. Par ailleurs, il faut noter que la couleur bleue distingue le peigne neutre tandis que la noire identifie la phase. Enfin, retirer l’isolant de ceux-ci. Coupez les peignes pour avoir deux sections granulées puis replacer l’isolant de protection. Vous devez ensuite la couper en laissant au moins 2 mm de part et d’autre.

Relier les fils du nouveau circuit

Reliez le fil neutre du peigne et le fil de phase noir puis torsader : la connexion est systématique. Au besoin, vous pouvez débrancher les fils en actionnant le taquet en plastique du disjoncteur à l’aide d’un tournevis. Reliez ensuite le fil de terre sur la borne de terre.

Vérification du circuit

Grâce à la norme NFC 15-100, vous avez l’obligation d’identifier et repérer les circuits qui viennent d’être créés avec une étiquette. Ensuite, retirer les obturateurs du capot puis revisser le capot du tableau électrique.

Vérification de l’installation électrique

Remontez les déclencheurs du disjoncteur installé et du disjoncteur différentiel en tête de rangée. N’oubliez pas de tester nouveau dispositif électrique en remettant le courant électrique au  disjoncteur général. Il suffit de brancher une lampe électrique. Si elle fonctionne, c’est que la pose disjoncteur a réussi.

En somme, pour installer un disjoncteur électrique à Paris, il est important de bien choisir ce dernier à travers ses caractéristiques électriques. Il faut ensuite suivre minutieusement les différentes étapes d’installations pour ne pas l’abimer.

Call Now Button01 48 07 07 83