Comment procéder à la mise en route de chaudière ?

La mise en route de chaudière est loin d’être une opération simple. S’il fallait juste brancher un fil, appuyer sur un ou quelques boutons pour lancer le démarrage, elle ne donnerait du fil à retordre à personne, même pour les néophytes. L’hiver s’annonce à grands pas, et vous caressez déjà le projet de redémarrer votre chaudière ? Vous avez malheureusement égaré la notice d’utilisation et vous recherchez une alternative rapide et moins onéreuse à la sollicitation d’un chauffagiste expert pour redémarrer votre chaudière ? Pas d’inquiétude ! Vous découvrirez dans notre article 4 étapes fondamentales à suivre pour parvenir à allumer en toute sécurité la chaudière qui équipe votre maison sans le concours d’un tiers. 

Examiner le niveau de fioul

Lorsque vous possédez par exemple une chaudière à fioul, l’une des premières précautions à prendre est de vérifier la quantité de fioul dont vous disposez dans la cuve. Si cette quantité n’est pas suffisante, prenez toutes les dispositions nécessaires pour vous en procurer, car il est fortement déconseillé de procéder à la mise en route de chaudière si le niveau de fioul est trop bas. En effet, lorsque vous insistez, les impuretés qui se posent au fond de la cuve seront susceptibles d’être aspirées par les installations et risquent d’encrasser les filtres et les brûleurs. 

Vérifier la pression avant la mise en route de chaudière

La probabilité est forte qu’avec toute la période de l’été, la pression puisse diminuer dans votre circuit de chauffage. A cet effet, tâcher de vérifier la pression indiquée par le manomètre habituellement situé à côté de votre vase d’expansion ou directement sur chaudière demeure impératif. En effet, la pression normale oscille généralement entre 1 et 1,5 bar. Vous pouvez toujours la vérifier sur votre chaudière ou sur la notice (pour ceux qui ne l’ont pas égarée). Ainsi, lorsque vous remarquez que la pression est trop faible, ouvrez simplement votre robinet de manière à augmenter la pression de l’eau du circuit du chauffage en surveillant instantanément le manomètre afin de fermer le robinet au moment opportun (lorsque la pression adéquate est atteinte). 

Procéder à la purgation des radiateurs pour mieux préparer la mise en route de chaudière

Lorsque l’air s’accumule à la place de l’eau dans vos radiateurs, il peut empiéter sur leur bon fonctionnement. Vos radiateurs peuvent moins chauffer, ou plus du tout. A cet effet, les purger avant le redémarrage de la chaudière se révèle comme un impératif absolu auquel vous ne pourrez déroger. Ainsi, vous devez : 

  •  Vérifier que votre circuit de chauffage est véritablement à l’arrêt (en mode été) ;
  • Dévisser d’un quart de tour environ au moyen d’une clé la vis de purge au point d’entendre un léger sifflement révélant l’écoulement de l’air puis des gouttes d’eau par la suite ;
  • Placer maintenant un récipient en dessous de la vis de purge en laissant l’eau sortir en continu pendant quelques secondes ;
  • Refermer enfin soigneusement la vis de purge au moyen de votre clé.

Cette procédure est valable pour tous les radiateurs de votre habitation.

Faire passer à nouveau votre chaudière en mode hiver

Vu que la chaudière ne chauffe que l’eau sanitaire en mode été, il est impérieux de la basculer en mode hiver lorsque vous envisagez de la rallumer pour la saison froide. Après la purgation des radiateurs, vous pouvez donc redémarrer votre chaudière en procédant de cette façon. Si éventuellement vous avez à votre disposition la notice d’utilisation de la chaudière, faites le geste utile en la consultant afin de glaner des informations supplémentaires susceptibles de vous aider à savoir comment basculer en mode hiver