DÉPANNAGE-URGENT-24/24/7-TEL:06 12 75 53 34

Article électricité Parisien
5 (100%) 1 vote

Installations électriques : 68 % des logements ne sont pas aux normes

picto info
Des équipements ou des prises défectueuses sont à l’origine de nombreux incendies domestiques.

Selon une étude à paraître ce mercredi, 25 % des 200 000 accidents domestiques qui surviennent chaque année en France sont dus à un défaut électrique.

Près de sept logements sur 10 (68 %) en France souffrent d’une installation électrique non conforme susceptible de provoquer un accident. Telle est la conclusion peu rassurante du Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement (Gresel) dans une étude qui paraît ce mercredi, et que nous avons pu consulter en exclusivité.

« Sur les 200 000 incendies domestiques qui ont lieu chaque année en France (NDLR : sur 35 millions de logements), explique Laurent Lhardit, secrétaire du Gresel, 50 000 sont directement liés à un problème électrique, comme des équipements ou des prises défectueuses. »

LIRE AUSSI >Location : deux nouveaux diagnostics obligatoires

Les logements non-conformes présentent au moins une anomalie. La moyenne étant de 3,4 anomalies sur l’ensemble des logements incriminés. La plus récurrente est le défaut de mise à la terre (une anomalie sur trois). La vétusté des matériels électriques vient ensuite, représentant 18 % des anomalies ; suivie par des problèmes de protection contre les pics électriques (surintensité, 16 %).

« Au-delà des dommages matériels, les installations électriques défectueuses ont des conséquences humaines, déplore Françoise Thiébault, secrétaire générale des Associations familiales laïques de Paris, membre elle aussi du Gresel, citée par l’étude. 3 000 personnes sont victimes chaque année d’une électrisation (NDLR : passage du courant électrique dans le corps, mais n’entraînant pas la mort). Parmi eux, 40 décèdent par électrocution. »

-

 

«Mise en danger de la vie d’autrui»

Certes, le renforcement de la réglementation a permis de diviser le nombre de décès par cinq en une quarantaine d’années. « Mais le nombre de victimes pourrait encore largement diminuer si l’ensemble du matériel électrique était réellement sécurisé », estime les auteurs de l’étude.

Attention : en cas d’accident grave lié à une installation non conforme et ayant entraîné la mort, le propriétaire d’un logement loué peut être désormais jugé en correctionnelle. L’absence de certains équipements de sécurité obligatoires a ainsi été qualifiée au début de cette année de « mise en danger de la vie d’autrui » par la Cour de cassation.

Pour son étude, le Gresel, qui regroupe les treize principales associations de consommateurs et des professionnels du secteur (syndicats, fédérations, etc.), a compilé les données de plus de 5 000 diagnostics réalisés dans des logements.

Depuis le 1er juillet 2017 en effet, les propriétaires bailleurs ont l’obligation de fournir à tout nouveau locataire un diagnostic de l’installation électrique, réalisé par un professionnel certifié et valable pour six ans. La mesure, qui ne concernait d’abord que les immeubles collectifs construits avant le 1er janvier 1975, a été étendue depuis le 1er janvier 2018 à tous les autres logements.

electricien dépanneur
   
Fermer le menu
Appelez-Nous !